jeudi 15 octobre 2015

Gestes anti-fatigue n°2 - 2ème partie : L'échappée

Pour lire le début cette journée, aller ICI.

Me voilà face à une devanture digne d'un hôtel. Cette fois-ci je lis : 

L'échappée

Un homme nous accueille et m'explique le déroulement de la suite de mon aventure de "femme".
Je vais me rendre dans les vestiaires et à l'aide de ma clé, vais ouvrir le cadenas de mon vestiaire. Je vais me mettre en maillot de bain, et prendre les tongs, serviette et peignoir à ma disposition. Si je le souhaite, je peux aller me détendre dans le bassin à jets hydromassants ou bien prendre un thé à ma disposition dans l'espace relaxation. J'ai 15 minutes avant de me rendre au Hammam, ou bien je peux y aller de suite et allonger ainsi la durée de ce dernier.
Je décide de m'y rendre de suite. 
Je suis seule. Sous cette chaleur humide, pour une fois, je ne me sens pas étouffée. Étrangement, je me sens libre. Une dernière pensée pour mes enfants, je décide alors de ne penser qu'à Ven. Notre rencontre, ce pourquoi je suis ici. Puis lentement, je fais le vide, pour ne penser qu'à moi. Moi, la mère, l'épouse, la femme. 
Des gouttes tombent, comme si la fatigue accumulée sur ma peau et dans mon corps sortaient enfin de celui-ci. Des gouttes chaudes comme des larmes. Mais je ne pleure pas. Je suis paisible. Je suis bien. Mon corps pleure, pleure de joie. Il verse ses larmes.
30 minutes passent ainsi, il me reste ce quart d'heure, que je décide d'utiliser dans le Hammam plus chaud. Le timing est parfait, d'autres personnes arrivent à ce moment là. 
Je continue ma quête de moi-même, seule... la chaleur donne un peu le tournis, et c'est là, avec ce sentiment d'ivresse que j'ai décidé qu'à présent, je n'étais plus qu'une maman. Oui, je resterai à vie une maman et une épouse, mais qui pensera à elle parfois, afin de mieux repenser à eux ensuite...
J'entends mon prénom. Il est temps de continuer cette aventure.
Je rentre dans cette salle où le froid me réveille. Une dame me douche avec une eau plus fraiche. M'enduis de savon noir à l'odeur d'eucalyptus. Me frotte. Me rince.
Je m'allonge sur ce carrelage dur et froid. Elle débute alors ce gommage énergétique. Celui-là même qui va me débarrasser de cette ancienne peau. Tel un serpent qui par une mue, se débarrasse de son ancienne enveloppe corporel pour renaitre plus grand, plus fort, tout neuf.
Elle me conseille l'huile de chanvre pour mes vergetures plus que prononcées de mon ventre. Ces affreuses rayures que j'aime à les nommer "les tatouages de mes enfants".
Le gommage est fini, elle me demande de prendre une douche; puis de patienter jusqu'au prochain soin. J'en profite pour boire un thé et lire un magazine.
Mes mains ont frôlé le magazine "parents"... mais j'ai pris un magazine tout autre... un magazine de femmes : Biba. (j'aurai pu prendre des magazines people, mais j'avoue être has-been et ne plus connaitre les peoples du moment, donc leur vie... c'est comme celle de mes voisins, mais en pire).
On revient me chercher. Je m'allonge sur une table. Face dans le creu prévu à cet effet.
Et là, LE massage ciblé. Un massage d'1h de mon dos et de mes jambes. Une huile chaude et des mains fermes mais précises. Une professionnelle qui a su trouvé les nœuds de mon corps pour les dénouer. Parfois cela faisait mal, mais du bien en même temps. Je n'ai plus cette habitude de me laisser aller et me détendre. J'essaie. J'y arrive parfois, mais je reprends ma position de défense contre le laisser-aller total. Cela m'a fait prendre conscience que je pouvais y arriver; mais également qu'il me fallait encore prendre soin de moi de cette manière. Avec l'aide d'un professionnel qui sait où poser les mains; où se trouve le bouton qui me détend.
Le soin terminé je prend une douche pour ne plus avoir cette sensation huileuse et je rejoins Tita qui était quant à elle, en plein soin "Thaï Traditionnel" (pressions, étirements...).
Nous repartons pour rejoindre Ven, Parrain et... les enfants.

Mon rôle de maman et d'épouse se rapproche à chaque pas qui m'éloigne de ces soins. Mais j'y vais d'un pas plus léger. Me sentant plus maigre de 5 à 10 kgs... était-ce le poids de la pression que je me mets depuis 28 mois? Cette accumulation de reni de moi-même?

MERCI TITA ! tu as assurée! La prochaine fois, c'est ensemble qu'on ira. On profitera du bassin, du hammam et d'ici là, j'essaierai de me mettre à la page des magazines people ;-)

nb : ayant voulu profiter de ce moment seule avec moi-même, je n'ai pas pris mon téléphone portable. Et donc pas de photos personnelles des locaux et moments passés...
 Toutes les photos proviennent du site de L'échappée
 
site internet : http://www.lechappee.com/

8 commentaires:

  1. clotilde ventalon15 octobre 2015 à 16:06

    ton reportage est émouvant, toute maman peut s'y reconnaitre. J'ai eu les larmes aux yeux, le rire,toutes ces émotions que l'on cache au plus profond de nous après avoir eu nos "bébés"
    je me permet de tirer mon "chapeau", une âme d'écrivain (e) tu as en toi
    merci cécile

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ma belle, un seul mot me vient à l'esprit après avoir lu ton article c'est merci ! Tu nous a fait voyager avec toi à travers tes mots et ce magnifique récit. Je suis d'accord avec Clotilde tu as vrai don pour l'écriture. C'est toujours un plaisir de te lire ! Continue de partager avec nous ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3 <3 <3 merci d'être là malgré la distance

      Supprimer
  3. Tu sais bien retranscrire ce que tu vis et je pense que les mamans s'y retrouveront toutes quelque part (oublier un temps ses amours et se détendre c'est tellement plus facile à dire qu'à faire!)
    En tout cas, c'est génial que tu ais pu profiter de ce moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai essayé de remettre par écrit mes sentiments... pas facile. Mais ça fait du bien, au moi, si je me sens mal, j'irai relire et j'aurai l'impression d'y être de nouveau ;-)

      Supprimer
  4. Hé bien ça donne envie, je m'y serais cru !
    Un plaisir ce moment.

    RépondreSupprimer
  5. oh oui un vrai plaisir! hâte de recommencer... si ceci est possible ;-)

    RépondreSupprimer

Vous avez lu mon article? A mon tour de vous lire... un petit commentaire me fait toujours plaisir et il fait vivre le blog ;-)